Météo du jour

ciel étoilé

Le Ciel étoilé, par Vincent Van Gogh (1889)

Ce matin tout est morose …. Mon appartement est sombre, mon chat me semble indifférent, le café est plus amère que d’habitude, même le ciel bleu tant attendu n’est pas apte à m’esquisser un sourire. Il est simplement bleu, comme la majorité des jours d’été, c’est banal en été, on ne se pose pas la question. Le temps joue sur le moral, mais quand le moral n’est pas là, à quoi bon ?

Alors je fume, je ressasse des idées noires, je ressasse et ressasse encore et qu’est ce que je fume !

Le ciel lui est toujours bleu… Il s’en fout de tout ça lui le ciel, il est comme il est. Bleu, gris, brumeux, orangé, pourpre et tant d’autres. Ça ne vient pas de son humeur mais simplement de son envie du jour. Il n’est pas plus triste quand il nous crache dessus ou lorsqu’il s’emplit de nuages sombres, il a juste envie de s’occuper autrement voila tout.

Je n’arrive pas à me détacher de ce ciel bleu en me disant que c’est dommage, que c’est bête d’être aussi désappointé en un si beau jour… Et puis qu’est-ce que ça fait ?

Demain j’irai peut être mieux et demain il pleuvra sans doute. Aurai-je plus de mal à profiter de ma joie si la pluie tente d’inonder mon corps par averses ? Je n’en sais plus rien… En réalité je m’en fous, j’ai juste envie que ça s’arrange.

Ma seule certitude, c’est qu’aujourd’hui, tout est morose car la distance nous ronge, car la distance nous interroge, nous teste, nous met à l’épreuve à chaque instant, se joue de nous….

Putain de distance…

Advertisements